Non, je ne suis pas nappy !

Et là, vous vous posez plein de questions.

Pourtant, j’ai les cheveux naturels.
Pourtant, j’appartiens au groupe Nappys de Babi
Pourtant, mon mentor s’appelle Journalnappygirl

 

Mais je le revendique aujourd’hui, je ne suis pas nappy.

Je suis tolérante lorsque les gens m’appellent « la nappy » parce que ce serait trop long de tout leur expliquer, et parce qu’ils ne comprendraient peut être pas.  De toute manière, ce ne sont que des cheveux, pourquoi se prendre la tête ?

Oui, mais ce n’est pas si simple.

Quand c’est gentiment dit de la part des amis, de la famille, j’en ris. Mais quand c’est dit pour se moquer délibérément alors la colère gronde.

Pourquoi donc ne suis-je pas nappy ?

Parce qu’on est pas du tout sûr de l’origine du mot

Certains disent que cela veut dire « natural and happy », mais il n’y a aucune preuve. Et puis oui, je suis heureuse d’être naturelle, mais je n’ai pas à le revendiquer à tout bout de champ, prétendre que je suis dans un état de béatitude permanent. Ca a aussi peu de sens que « noir et fier » pour moi. Je suis épanouie avec mes cheveux naturels, mais j’ai aussi des difficultés avec eux, comme dans toute chose de la vie quotidienne.
Les afro-américains n’apprécient pas ce terme car il s’agirait d’une moquerie dont les négriers se servaient pour dénigrer les cheveux crépus des esclaves.

chain-433991_1280

Comment peut-on se revendiquer d’être quelque chose dont on ignore le sens ?

 

Parce que cela déchaîne les passions

Comme je l’avais dit dans un précédent article, ce mot entraîne des débats totalement stériles. J’en ai été témoin dans le groupe facebook Nappys de Babi. J’ai adhéré au groupe pour recueillir des conseils. Il m’a été d’un énorme soutien à mes débuts et il l’est toujours. Je me fichais royalement du nom à partir de ce moment.

Mais sur la page j’ai vu des post du style : puisque vous êtes nappys, pourquoi se maquiller ?

Sur d’autres forums j’ai lu : pourquoi se colorer les cheveux, pourquoi les lisser?

Et cela entraîne des discussions houleuses qui n’en finissent jamais. Ce qui nous renvoie au premier problème ; nous ne savons même pas ce que veut dire « nappy » exactement et nous nous disputons pour savoir qui est nappy et qui ne l’est pas. Ce n’est pas logique. Imaginez un instant que l’affirmation selon laquelle c’était notre surnom donné par les négriers soit vraie ?

 

 

Parce que cela suscite méfiance et quolibets

Nappy Fear

« Puisque tu es nappy, tu ne vas plus t’épiler ? »

« Ah les nappys c’est une mode, dans deux ans vous allez redéfriser, on se connaît. »

« 
C’est toi la nappy, pas moi » (dixit une fille noire, donc née naturelle).

Je pense qu’on a même pas besoin de commenter ces affirmations.

 

Parce que c’est un terme réducteur

– La nappy
– Le nappisme
– Tu vas faire nappy toute ta vie ?
– Elle veut faire nappy comme toi maintenant.
– Towsend, vous êtes jumelles. Vous avez la même coiffure (être naturelle, c’est une coiffure ?)

Lorsqu’on me désigne comme la nappy, déjà j’ai l’impression que c’est comme si j’avais un signe distinctif. Pourtant, nous les noirs, nous sommes TOUS crépus à la base. Donc non, je ne suis pas différente, ni bizarre. Non Towsend et moi, à part le fait que nous soyons naturelles, nous n’avons rien en commun. Mes cheveux naturels doivent se fondre dans la masse parce que c’est quelque chose de normal. Les cheveux défrisés, eux, sont transformés, et c’est ce qui est transformé par l’Homme qui est singulier. En m’appelant la nappy, c’est comme si ma personnalité se résumait à mes cheveux naturels. Pourtant je pense que j’ai plein de choses intéressantes à raconter. Je trouve même que c’est insultant. Parfois c’est dit avec dédain comme « la grosse », etc.

Si on arrêtait un peu de mettre les gens dans des cases ?

 

Ca me rappelle une petite anecdote :

Avec des amies, nous étions aller manger un kebab. J’étais la seule noire. Pour se souvenir de ma commande, la serveuse a écrit sur un post it : « la black en rose« . J’étais pourtant la seule à porter du rose. Pourquoi alors ne pas écrire la fille en rose ?

J’ai horreur qu’on m’appelle « black ». Les gens traduisent en anglais parce qu’il pensent que c’est moins « risqué », mais je suis noire, point. Mais c’est un autre débat.

Revenons à nos moutons. Pourquoi je partage cette histoire avec vous ? Parce que cela montre à quel point c’est réducteur et péjoratif de cataloguer les personnes selon leur apparence. Le « tatoué », « le gros » , « le black », ils ont des noms, des prénoms, des qualités et des défauts, des histoires personnelles. Ce ne sont pas des objets. A partir de ce moment là on n’a pas à leur coller une étiquette.

 

Parce que ça renvoie à une notion de communauté

Nappy fight

 Les gens ont tellement oublié ce que c’était que d’être naturel qu’ils en ont peur. Et pour eux, mettre un nom sur la chose leur permet de se dire que c’est quelque chose qui ne les concerne pas. « Ce sont des nappys, ce n’est pas pour moi ». « Tout le monde ne peut pas être nappy ».

J’ai l’impression que les gens nous voient comme une sorte de secte. Pourtant nous n’avons ni hymne, ni symbole, ni insignes, ni slogan. Nous ne nous réunissons pas dans l’ombre dans le but d’un jour dominer le monde. Sans blague. Les naturelles sont juste des femmes qui ont décidé de revenir à leur texture de l’enfance. Je ne crois pas que ce soit très compliqué à comprendre. Il est vrai que nous aimons nous rassembler pour échanger, nous entraider dans un monde qui nous est hostile. Mais ça s’arrete là.

Je préfère encore qu’on dise que c’est une mode plutôt qu’une secte, ou autre organisation douteuse.

D’autres pensent que c’est une nouvelle lubie de la jet set africaine, un peu comme les passions des « bobos parisiens » et autres « hipsters ». J’ai lu, par exemple, que les nouveaux riches ivoiriens vont dans des coins chic, sont nappys, s’habillent en pagne, etc… Peu importe que ce soit dit avec humour, mais moi je ris jaune. Oui c’est vrai qu’en ce moment beaucoup de gens retournent au naturel. Mais peut être que c’est parce que les jeunes se rendent de plus en plus compte que c’est plus sain pour leur tête, non ?

Parfois, j’essaie d’être conciliante. Je me dis que tout ce qui est nouveau fait peur, que les gens finiront par s’habituer, mais c’est quand même dur.

Certaines filles ont prétendu qu’il y avait un « natural hair movement », un peu comme le « human civil rights » et que ce n’était que pour les femmes noires. Moi je pense que c’est une erreur. Oui, nous nous regroupons parce que c’est plus facile de s’entraider dans un monde qui n’a pas été imaginé pour nous apprendre à aimer notre cheveu naturel.  Nous aimons nous rassembler pour échanger. Sans ces regroupements je n’aurais jamais autant appris. Mais je n’appartiens à aucun mouvement.

Par ailleurs, dans beaucoup de communautés il y a des dérives. Certaines croient fermement qu’elles appartiennent à un groupe distinct et partent dans les extrêmes. En rabaissant les défrisées alors qu’elles l’ont été, en dénigrant celles qui retournent au défrisage, et même les filles aux cheveux longs qui coupent très court. Où va-t-on ? N’a ton pas mieux à faire que de perdre son temps dans de telles inepties sur la toile ?
Si je suis amie avec une naturelle, nous aurons beaucoup de choses à nous dire, c’est sûr. Si des gens de mon entourage expriment le souhait d’arreter le défrisage, je serais excitée comme une puce. Mais je ne vais pas choisir une amie parce qu’elle est naturelle, pas plus que je ne vais essayer d’influencer une amie défrisée pour qu’elle arrete.  Sérieusement, il y a vraiment des gens qui pensent comme ça ? « Non, elle, elle porte un tissage, on ne peut pas etre amies ». No comment.

Etre naturel, ça reste quelque chose de personnel. Personne n’est obligé de le devenir, ni de le rester. Chacun agit en son âme et conscience, et pour ses raisons propres.

En ce sens, je trouve que considérer les naturelles comme un ensemble uniforme de personnes qu’on appellerait « Nappy » est un raccourci qui n’est vraiment pas à faire.

Alors relaxez-vous, les naturelles ne vont pas vous manger.

 

 

Le terme « nappy », qu’est-ce que ça t’inspire ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

14 commentaires

  1. Super ton article et je suis complètement d’accord, ce n’est pas parce que je porte mes cheveux au naturel, que je suis « nappy ».
    Et je trouve ça désolant que certaines se permettent de juger les choix des autres.
    Bisou

    1. Salut Phelsley,
      Merci pour ton avis !
      Je suis aussi fatiguée de cette stigmatisation constante.
      Et je pense que beaucoup se reconnaitront dans cet article, parce qu’il vaut pour toutes les personnes « différentes » aux yeux de notre société. La différence fait peur, provoque le rejet. C’est bien dommage.
      Ça me fait mal de dire que les naturelles sont différentes, puisque justement la plupart des personnes noires sont nées ainsi.
      Mais que veux – tu, on nous a imposé un modèle, et si tu ne le suis pas, on te juge.
      Moi je ne juge pas celles qui se défrisent comme je l’ai dit. Mais je lutte pour qu’on accepte les naturelles au même titre que les défrisées. Et ce n’est pas gagné !

  2. Wow ça fait plus de 3 ans que je vis en Afrique et je n’ai jamais entendu ce terme la, d’ailleurs c’est ton article qui me fait decouvrir ce mot! Jsuis d’accord avec toi, mettre les gens dans des cases c’est vraiment reducteur et parfois blessant!!

    1. En fait il y a toujours eu des femmes qui portaient leurs cheveux naturels, mais c’est récemment que le phénomène a pris plus d’ampleur! C’est parti de la communauté noire aux États-Unis, puis ça a gagné l’Europe. Maintenant les africaines prennent peu à peu conscience qu’il y a une alternative au défrisage. Je ne sais pas ce qu’il en est au Congo (j’ai visité ton blog ;)), mais chez moi en Côte d’Ivoire les filles qui sont passées au naturel ces dernières années ont donné une connation à ce mot sans s’ être renseignée auparavant. Ce sont les dernières arrivées qui s’excitent le plus! Du coup cette appelation est reprise par les personnes qui ne sont pas naturelles pour se moquer et critiquer. Qu’est ce qui les empêcherait de dire que c’est une mode, vu comment certaines se lèvent tout d’un coup pour se revendiquer « nappy » ? C’est cela qui me déplaît.
      Je suis d’accord avec toi, pourquoi cataloguer les gens?

  3. coucou ma belle
    merci pour cet article je cogite depuis longtemps sur ce sujet car « non je ne suis pas nappy » et je suis entièrement d’accord avec toi de A à Z
    je n’aurais pas dit mieux j’ai rien à rajouter c’est comme si tu avais transcrit de façon net tout ce qui se bousculait dans ma tête lol
    je ne savais pas que tu étais ivoirienne et faisait partie du groupe NDB tout comme moi
    bisous 🙂

    1. Coucou Princie !
      J’avais des appréhensions en écrivant l’article. Finalement je suis heureuse parce que je vois que beaucoup pensent comme moi. Travaillons ensemble pour briser les clichés.
      Oui je suis ivoirienne, un point commun de plus :D. Voilà je ne m’arrête pas sur le nom parce que NDB est devenu une vraie famille maintenant.
      Bises ma belle 🙂

  4. Je trouve ça super chouette que tu prennes le temps d’expliquer ce que c’est qu’être nappy et pourquoi, tu ne fais pas partie de cette communauté même si tu as les cheveux au naturel !! Les petites illustrations m’ont beaucoup fait rire ! XD

    1. Coucou Aleeth, c’était important pour moi de donner ma version des choses. Comme quoi, il est important de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Pour des raisons culturelles un simple mot peut provoquer beaucoup de polémiques.
      Merci pour les dessins :D. Mon petit doigt me dit qu’il y en aura d’autres sur le blog.
      Bises ma belle !

  5. Cc ma puce vraiment happy de te lire c’est courageux et bien dit. Moi je suis tt simplement noir et je veux porter mes cheveux naturellement. Et comme je suis libre de mes mvmnts je les portes avec des couleurs, je les coupes je les changes etc se st mes cheveux à la bas Dc si je veux revenir au naturel je le fait sans complexe. Dc n’écoute pas les autres tes magnifique avec tes cheveux, si tu veux tu te maquille si tu veux tu mets couleur mauve si tu veux tu te tisse si tu veux tu les défrises et after tu reviens au naturel. Je pense que tu es libre Dc laisse les gens parler. Kiss

    1. Bonjour Yvy,
      Je te répond avec beaucoup de retard.
      J’adhère à tout ce que tu as dit, à quoi bon mettre dans gens dans des cases, les appeler « le gros », « la nappy »? Ca n’a aucun sens.
      Il faudrait que les gens arrêtent de juger sur l’apparence. Je suis heureuse que tu n’aies pas de problème à assumer ta nature de cheveux. J’espère que beaucoup de filles suivront tes pas. Tu as raison, on fait les choses pour soi, et pas pour les commentaires des autres.
      Pour le défrisage c’est pareil. Des youtubeuses qui sont revenues au défrisage se sont littéralement faite « démonter » par leurs fans.
      Mais elles ne leur doivent rien !
      Bisous ma belle

  6. Je suis camerounaise et j’avoue ne pas avoir murement reflechie au terme NAPPY pour le trouver chouet et poster des photos mimi de moi avec pour titre my NAPPY DAY,4mois seuleument après etre revenue au naturel .
    j’avoue aussi que le net et donc les sites m’ont beaucoup aider jusqu’a me faire renier le defrisage que je trouvais deja une soufrance insoutenable pour mais cheveux.
    je suis totalement daccord avec toi car beaucoup de personnes, ne savent pas ce que c’est que d’etre nappy pour elles,mais deja donne lieux a toutes autre sorte sous entendus .je retiendrai que j’ai choisi d’etre naturelle car il n’ya pas de plus beau et sain que de se sentir bien dans sa peau, sans une greffe qui chauffe,gratte et pue, en plus .
    je deplore aussi les reaction des autres vis-à-vis de moi, qui trouve mon nouveau look ,delinquent, pas chic,et j’en passe… mais bon je suppose qu’il finirons bien par s’y habituer car j’ai pas l’intention d’adopter un style juste par soucis de conformite ,ou meme pour faire plaisir aux autre ,mais pour mon grand Bonheur a MOI. merci pour cet article tres edifiant ,kiss…….

  7. Je sais que ce post date d’assez longtemps (quelques années même xD), mais je suis totalement d’accord avec toi. Je suis sur une page Facebook où une femme a commencé à mettre des post du genre  » Quand on est nappy on ne doit pas se maquiller », « Une nappy ne doit pas faire de rajouts ni de tissage », « Lisser ses cheveux crépus c’est mal », « Les colorer ne fait plus de vous une nappy » et j’en passe … Pour moi, nappy signifie tout simplement être heureuse avec ses cheveux naturels crépus/frisés/bouclés. Point. Dans ce cas là, si Nappy désigne autre chose, je ne suis pas Nappy. Et puis de toute façon, je ne dis pratiquement jamais que je suis Nappy. Je suis comme toi, si quelqu’un de mon entourage arrêterait le défrisage je serais très contente car on pourra parler de cheveux, mais de là à insulter certaines filles juste parce qu’elles sont défrisés où portent un tissage ou à harceler quelqu’un pour arrêter de défriser … Chacun fait ce qu’il veut de ses cheveux, merde ! En tous cas, j’ai beaucoup aimé cet article, bonne continuation Mamidan !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *